Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guildball - Testé et approuvé

Publié le

Bonjour internet,

 

Hier soir, je suis passé au club pour tester Guildball, le fameux jeu dont tout le monde parle (en fait j'ai parmi mes contacts facebook plusieurs gros fans et du coup j'ai l'impression que l'univers entier ne parle que de ça).

Bref, hier soir, face à face avec Billiythekid autour de son nouveau jeu favori. J'avais déjà lu les règles et avais eu un petit coup de coeur pour les Morticians. Billy me propose des Brasseurs ou des Ingénieurs. Comme je suis un gentleman et que son starter brasseur était mieux peint (et qu'il m'a assuré que les Ingénieurs étaient plus forts), j'ai pris les ingénieurs.

Le Whisky Golem au fond va simplement représenter la zone d'en-but de l'équipe de Billy. Nous avions seulement trois figurines chacun.

J'aime bien le style de certaines des figurines de ce jeu. Velocity, l'espèce de drone au milieu par exemple est dynamique et pas mal du tout. A gauche, il y a ballista, le capitaine des ingénieurs et à droite salvo, le troisième homme.

Déploiement et coup d'envoi. La balle atterit à six pouces de Ballista et j'ai la main pour le premier tour ("je passe la main, je prends la main, Julien le perce", tu as vu Billy, je recycle des blagues d'hier?).

ballista se jette sur le ballon, le prend et l'envoi à Velocity pour le mettre à l'abri. De là j'essaie de mettre une raclée à distance à Friday, la miss qui se trouve devant moi mais je ne lui fais pas grand chose.

Mon pion de momentum. Oui, comme les grands clubs de sport, nous étions subventionnés par des marques d'alcools...

le tour un est passé vite, les Brasseurs se sont globalement jetés sur Ballista, pendant que Velocity attendait. A son tour, Velocity, porteur du ballon, a couru vers le centre et fait un magnifique tir vers l'en-but adverse.

TOUCHDOWN 4-0 pour les ingénieurs.

Là j'ai vu Billy démoralisé.

Photo hommage. La remise en jeu.

Le deuxième tour a ressemblé surtout à une grosse foire d'empoigne au centre. J'ai essayé de bouger un peu, pendant que les Brasseurs se jetaient (méchamment) sur mes pauvres joueurs innocents et, par chance, rataient lamentablement leurs attaques. Je vinis le tour avec Velocity en contact de la balle. Près à tirer...

Sauf que "prêt à tirer" ne suffit pas dans ce jeu. Pour tirer, il faut de l'influence (pour faire l'action) et du Momentum (pour le côté un peu exceptionnel de ce genre de coup). Et en début de tour, on est à zéro... Donc, il fallait absolument que quelqu'un obtienne du Momentum avant d'activer Velocity et avoir une chance de marquer.

Et evidemment, ça a merdé à ce moment là.  Ballista n'a pas choppé le moindre Momentum en tapant sur Friday (comme une brute pourtant) et n'a pas réussi à l'endommager pour de bon. Friday a réussi à se tirer et Salo s'est lamentablement raté sur ses attaques. Tapper (un Brasseur, celui avec le crochet long) a éliminé Salvo à coup de crochet puis a réussi à tacler Velocity, lui a pris le ballon et l'a passé à "lautre Brasseur" (dont j'ai zapé le nom).

Et là le dernier brasseur s'en est donné à coeur joie, il a simplement eu à s'approcher et à tirer pour marquer les points qui manquaient à Billy pour gagner la partie.

Bon, début du tour deux, je n'étais pas loin de faire un joli coup et d'avoir une chance de finr tôt, mais j'ai pêché par excès de confiance. en même temps, sur une première partie, je trouve que je me suis bien débrouillé.

 

Maintenant, parlons du jeu lui-même.

C'est simple à comprendre, les enjeux sont évidents à comprendre et en quelques minutes, on voit à peu près comment jouer et comment faire de grosses erreurs. Le système de jets de dés et d'activation est relativement simple. En un tour, on sait jouer. Ce qui est plutôt pas mal.

Mon verdict, je valide, c'est carrément pas mal et ça me plaît.

A la question, "est-ce que je vais me jeter sur un lot de fig?", ma réponse est, pas pour le moment mais j'ai très envie de jouer avec des proxis.

La prochaine fois, Billy, je te défie avec des (Proxis de) Morticians et je gagne.

Commenter cet article