Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tournoi Malifaux

Publié le

Bonjour Internet, hier s'est tenu un tournoi Malifaux à la boutique Uchronie et j'y étais. Alors si tu as quelques minutes à perdre, je te raconte tout ça ok?

 

En gros Malifaux, c'est un jeu d'escarmouches dans un univers victorien steampunk, western, magique... Le gros point fort du jeu, outre la variété des profils et combinaisons proposés est son système d'actions qui se combine très bien avec un système de scénarios qui ne mise pas tout sur la violence. Dans Malifaux, on utilise un paquet de cartes pour résoudre les actions aléatoire (valeur de la carte à laquelle on ajoute une valeur pour atteindre un total et avoir, parfois, une "couleur" qui correspond à des bonus d'actions réussies).

Pour les règles, cherchez sur Youtube, il y a plein de vidéos sur ce jeu dans lesquelles tout est très bien expliqué.

Un gros défaut du jeu, le prix. Un starter est à 40 dollars et ne suffit pas vraiment pour jouer (je trouve). Sans compter que les règles ne sont pas disponibles gratuitement et que les profils se trouvent dans des bouquins qui coûtent cher (et ça fait chier).

 

Bref, hier à Uchronie, nous étions six joueurs et un organisateur à qui j'avais demandé de ne pas affronter l'Enchanteur à la première partie, puisque nous débutions tous les deux et que je venais surtout pour apprendre à jouer.

Mon adversaire est donc Julien (désolé, je n'ai plus ton pseudo), bon connaisseur (expert?) du jeu qui a sorti la bande des Viktoria (je ne suis plus certain du détail, mais il me semble avoir retenu : Viktoria of Ashes, Viktoria of blood, student of conflict, vanessa, trois Ronins). En face, je joue Collodi et toutes ses marionnettes. Je veux apprendre à jouer ces figs que j'ai bien aimé peindre (pas autant pour Collodi mais les marionnettes si).

Je ne peux pas dire grand chose sur l'aspect tactique de mon côté pour cette partie. Je voulais découvrir les règles et prendre mon temps pour faire des erreurs. Mon adversaire marque 10 points, je n'en marque aucun. Mais j'ai au moins appris à jouer et découvert le système de points de victoire que j'avais complètement occulté... (quel con)

En bref, à la fin de la partie, et grâce à mon adversaire, je savais utiliser les règles du jeu, j'avais compris deux trois vacheries que pouvaient faire les Viktoria, et j'avais une idée ou deux de la façon d'utiliser ma bande avec Collodi comme chef. Je perds mais je suis content.

 

Deuxième partie, j'affronte la guilde, dans un scénario orienté violence. Mon adversaire (GT) utilise Sonia, Samael Hopkins, des Witch stalkers, deux chiens de guerre, un austringer). Le concept de sa liste est : je te mets des marqueurs brulûre, j'ai des gros bonus si tu as un de ces marqueurs.

Dans ce scénario, on marque des points en tuant l'adversaire. Les cartes schemes sont du même tonneau. Je choisis de suivre les conseils de mon adversaire précédent et opte pour ma deuxième bande, Candy, Teddy, Baby Kade et deux sorrows. Moins j'ai de figurines, moins j'offre de points. En bonus, je choisis une tentative d'assassinat (dans laquelle je vais échouer) et n sacrifice du "sucker", Teddy.

Pendant les deux premiers tours, je vais subir. D'abord volontairement en perdant le Teddy au tour deux (un tour plus tôt ou tué autrement, il ne rapportait aucun point à personne, là il m'en a rapporté trois - youpi - et un seul à mon adversaire).

Je me débrouille un peu mal avec mon équipe de tueurs enragés et finalemnet, au tour quatre, je n'ai plus que candy, entourée de deux stalkers (au corps à corps) et un peu plus loin, le reste de la bande adverse.

Ce fut le moment décisif, le moment où j'ai arreté de jouer comme un crétin. Candy a explosé un Stalker (il s'est frappé tout seul et s'est tué au troisième coup, puis a choisi de s'enterrer  pour revenir dans sa zone de déploiement en fin de tour. Je marque un point et  mon adversaire ne peut plus marquer.

La fin de partie a été un peu frustrante pour mon adversaire, il ne lui manquait que trois figurines et je n'en avais qu'une, qui apparaissait pour disparaître immédiatement et ne revenir qu'une fois devenue intouchable.

résultat, je perds 8 à 4. Je m'améliore. Ce n'est pas encore probant mais mon adversaire maitrisait vraiment bien son équipe et j'étais encore un peu hésitant. Une fois que j'ai compris comment scorer véritablement, ça allait mieux, mais il m'a fallu trois tours complets pour y parvenir.

Je ne suis pas mécontent de cette partie. En vérité, ce fut ma première vraie partie en solo, sans conseil ou aide de mon adversaire et j'ai du faire avec les moyens du bord. Le résultat n'est pas hyper impressionnant, mais j'ai découvert que Malifaux n'était pas un jeu de violence mais plutôt un jeu de coups bas au cours de cette partie là. Et tant mieux.

 

Dernière partie, L'Enchanteur et moi nous affrontons pour la dernière place...

Un scénario assez tactique à la base, il faut avoir au moins une figurine à proximité de deux objectifs en fin de tour pour marquer un point. Les schemes sont plutôt à ambiance tactique que violente. Ca me convient, je ressors Collodi.

Mon adversaire joue Tara (une mort vivante avec un gros trou dans le ventre),la Bête Noire, trois Void Wretchs et deux Rotten Belles). Je ne connais rien à sa bande à ce moment là, mais on est prêts à passer un bon moment donc ça me convient.

Au déploiement, nous sommes très proches l'un de l'autre (12 pouces seulement), mais les points de victoire ne commencent à être comptabilisés qu'à partir du deuxième tour. Je reste prudent, au premier tour je me place, et tente de rester dans ma bulle, avec toutes mes figurines proches de Collodi (qui les booste méchamment).

Au deuxième tour, les hostilités commencent vraiment. On tente tous les deux des trucs, la lutte pour le centre est acharnée. Je profite d'un moment où mon adversaire place Tara en contact d'une marionnette à trois points pour activer "Deliver a Message" et marquer trois points de victoire facile.

A la fin du tour deux, je suis presque bon sur la gestion des actions des marionnettes lors de mon tour avec les différentes capacités bizarres pour les déplacer et gêner le plan adverse (Chain activation + l'action à 0 dont j'ai oublié le nom qui permet une mobilité sympathique pour des bestioles aussi peu couteuses). Fin du tour, je marque un point pour les caches au centre, lui aussi. Il a placé sa bombe, j'ai utilisé Deliver a message, nous avons 4 points chacun.

Tour trois, je commence seulement le scheme Distraction, un tour trop tard. Mon adversaire ne s'en remettra pourtant pas puisqu'au cours de la partie, il n'arrivera à retirer aucun de ces marqueurs et me laissera marquer trois points faciles. En revanche, il place son Deliver a message sur Collodi et marque trois points.

Les tours suivants ont été une succession d'actions frustrantes pour mon adversaire et de coups bas de ma part (avec un Collodi qui se rapproche d'une des caches et en garde le contrôle seul contre trois adversaires, quitte à éliminer ses marionnettes pour se sauver. Un grand moment pour moi quand le même Collodi, bénéficiant d'un Fast de Tara utiliser son action offensive pour attaquer la chef adverse et la mettre  hors de combat en un seul tour...

Mes seules déceptions (tactiquement), je n'ai pas réussi à invoquer une seule marionnette au cours du tournoi et je n'ai compris le système d'actions hors tour des marionnettes (et du bonus des Wicked dolls) qu'aux deux derniers tours de la troisième partie, donc trop tard pour que ce soit rentable.

Fin de la partie, 9 à 9. Je suis ravi de ne pas avoir perdu. Je rate la victoire sur mon incapacité à bloquer les mouvements adverses, mais L'Enchanteur m'a laissé bouger comme je le souhaitais d'un bout à l'autre et il ne gagne pas la partie là dessus (distraction est aussi génial avec le groupe de Collodi).

Résultat des courses, je finis dernier au goal average puique L'Enchanteur perd autant que moi en nombre de parties mais marque plus de points au total.

 

Concernant le tournoi lui-même, l'organisation était très bonne, avec un arbitre qui connaissait les règles sur le bout des doigts et nous a bien aidés au cours des parties à gérer certaines questions clés. Un petit regret sur les lots toutefois, dans un tournoi à 10 euros (quand même), ne faire des lots qu'au trois premiers est un peu frustrant pour tous les autres.

 

J'ai donc passé une excellente journée sous le soleil de Malifaux, et la prochaine fois, je gagne le tournoi d'avance (enfin peut être).

Commenter cet article

Kesitem 08/06/2015 15:46

Ça du être sympa!

Kesitem 09/06/2015 08:40

Au fait, tes photos sont dans l'ensemble vachement mieux!

MJOF 08/06/2015 18:26

C'était vachement bien
j'ai pris beaucoup de plaisir à apprendre à jouer