Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10 novembre : Tournoi Alkemy de Sartrouville!

Publié le

Peuple de France et des contrées lointaine, je sais que je t'ai manqué. J'étais loin, occupé à vaquer pour des raisons aussi asbconses qu'obscures, mais, ça y est, je suis revenu. Et avec des nouvelles intéressantes (enfin, je trouve).

 

Aujourd'hui, j'ai embarqué pour une folle épopée avec l'équipe de Championnet en direction du grand ouest pour un tournoi d'Alkemy.

D'habitude, c'est le petit tournoi sympa au trajet tranquille. On part une heure avant le début, rendez-vous à auber et ensuite, direction la salle, pas de pause, pas d'angoisse.

Aujourd'hui, le trajet a ressemblé à une partie de spellunky... (cherchez sur le net si vous ne voyez pas ce que c'est).

Départ prévu 8h30 du club en autolib. En raison d'une impossibilité materielle, on change d'avis et on se propose de prendre le rer. Qui ne roule pas et nous voilà à la défense, sans transport vers l'ouest. On prend un train direction paris qui nous déposé à un embranchement. Là, vingt minutes d'attente jusqu'à Houilles carrières où un bus nous attend (en fait il ne nous attendait pas mais ça nous donne de l'importance). Puis trajet de la gare de Sartrouville à la MJC. A deux cent mètres de la porte, une averse monstrueuse.

Mais nous y sommes. Tous les quatre, Laerthis, L'Enchanteur, Vince et moi. Avec à peine une heure de retard...

Et ça, c'est le moment où j'ai eu le plus de bol de la journée.

 

D'habitude, à Sartrouville, pour l'accueil, on a du café, des croissants, Nico derrière un ordi, les gens arrivent on discute, bref, c'est détente. Là on est arrivé avec Nico qui courrait entre les tables, tout le monde déjà installé et lancé dans sa partie. Et Nico a pris dix minutes pour nous accueillir avec la gentillesse qui le caractérise (s'il est gentil avec tout le monde, il ne peut pas finir premier en tournoi. Mais cet avis n'engage que moi et la suite vous fera comprendre que mes vues stratégiques sont peut être à remiser).

Ces photos ont été prises à la fin du tournoi, après ma dernière partie. Mais on peut y trouver 30 joueurs d'Alkemy. Ca fait plaisir comparré au premier tournoi blitz de début d'année où on était douze (et j'avais fini classé dernier).

 

J'ai une faction sympa, Aurlocks du Clan Walosi. Des crapauds. Rien que des crapauds. Mais de beaux crapauds. Et ce sont les miens. J'ai reçu mes trois guerriers tonnerre le vendredi qui précédait et je suis super content de les avoir.

Caapiti Yeux rouges. On le voit rarement sur les tables, je sais pourquoi désormais.

Chamane médecine

Deux lance ruches

Trois crapauds.

Première partie, j'affronte Vince sur les bornes.

Vince débute, j'ai confiance mais j'ai un problème de PA. Il en faut beaucoup (BEAUCOUP en fait) pour activer les bornes et gérer les figurines ennemies. La table est très agréable, j'ai bien aimé ce décor et la disposition qu'on a trouvé. Mais ça ne m'aide pas à gagner.

Malgré quelques sales coups par-ci par là, Vince m'explose 6-0 (on parle bien d'explosion, j'ai vérifié sur wikipedia).

Ce ne sont pas les figs de Vince, mais elles sont superbes (le sonneur est à lui et il est très beau quand même).

Mes crapauds de base ne sont pas terminés. Ca se voit, et l'orange ce n'est pas top pour tout le monde. Ca manque de bleu, de rouge... Je m'y mettrai plus tard.

 

Deuxième partie, Amélie, joueuse Khalimane qui était à son premier tournoi. Scénario le carnaval des récoltes.

Le but du jeu est de protéger un ambassadeur en tapant sur celui de son adversaire.

J'ai excellé dans la protection de personne et j'ai laissé filer celui de mon adversaire.

Comme un crétin, j'étais venu sans lire les scénarios ni les règles des chroniques de ce mois, donc, ma liste était bancale (à un détail près, il me manquait Tanka Wanka pour avoir un bonus) et je n'avais pas prévu de figurines d'ambassadeur qui auraient mieux rendu dans ce scénario.

Pour me donner une excuse, les dés n'ont pas toujours été avec moi dans cette partie (trois figurines qui en attaquent une seule, pas une touche réussie... les lance ruches n'ont pas fait une seule blessure, même sur mes figurines... un festival... Enfin, un carnaval...)

Un petit bravo à Caapiti qui a léché la rainette noire et a pu exploser un méhariste puis une touareg en un tour et sauter sur un ghulam juste après (les dégâts hache / hache, hache masse et masse / masse qui provoquent cinq dégâts c'est terrible).

6-0. Encore

La phrase que mon adversaire a prononcé le plus souvent est "pas de bol".

 

Pause déjeuner.

Je passe rapidement sur le moment de convivialité. D'abord parce que je n'ai que du bien à en dire. Je ne peux même pas trouver un point sur lequel me plaindre et je trouve ça carrément abusé.

Peut être trop de chips cette fois, mais est-ce vraiment un point négatif? Et la météo qui nous a obligé à prendre nos vestes pour manger, mais ce n'est pas la faute des orgas.

Le petit rosé aux framboises est sympa.

 

Retour aux choses sérieuses un peu en retard. Rien de dramatique.

J'affronte Florent, joueur Aurlock super sympa,  que j'avais affronté en septembre déjà. Ma meilleure partie de la journée pour les bons moments de rigolade. Florent, je t'affronte à nouveau quand tu veux.

Le scénario? Quel scénario?

Ah oui, le truc avec les lampadaires.

Bon sérieusement, je m'étais entraîné avec Vince avant de jouer ce tournoi et je connaissais déjà deux trois coups à faire. Et je n'ai tenu compte de rien. Cumulé à une légère tendance à la malchance et à la désorganisation totale de ma ligne de bataille, ça n'a pas donné grand chose niveau résultats.

Tactiquement, les ruches étaient super bien placées entre les décors, elles bloquaient ses mouvements mais pas les miens, je pouvais tenir un peu le centre. Et ça a merdé quelque part.

Les chamanes ont pris des baffes à la pelle, Caapiti s'est un peu énervé mais m'a juste évité l'humiliation. 6-3, mais j'ai bien ri. Vivement la prochaine.

 

Dernière partie, Jérémie et ses Avaloniens. Je l'affronte à chaque tournoi. Je commence à me faire à sa façon de jouer très brutale. Et je n'ai pas été surpris.

Scénario le transporteur de fonds. Il faut déplacer des pions trésor de l'autre côté de la table.

Mes figurines manquent de Pa pour aller de l'autre côté assez vite. Je frappe gentillement, je suis solide mais pas assez. Ses avaloniens sont costauds et brutaux et deux d'entre eux vont vite, très vite.

Tour deux, je commence à me demander si j'ai une chance de jouer l'égalité.

Caapiti se fait tirer comme un lapin par les arbalétrier, Garlan élimine tout ce qui bouge (qui saute probablement) et je rame. Méchamment. Quelques jets de dés pourris plus tard, il me reste un crapaud, Brenouille je crois, au milieu de la table.

Je le lance sur mes ruches qui le tuent. Egalité de justesse. Zéro point de victoire.

 

Annonce des résultats.

Nico commence par la fin. "Trentième...."

C'est moi.

Pour fêter ça j'ai gardé une tête de psychopathe pour cette photo.

 

Bilan de la journée. Je me suis bien amusé même si je suis déçu par mes dés moyens et la difficulté de jouer la liste crapauds (le manque de PA m'a handicapé sérieusement dans deux scénarios et j'ai mal joué dans tous).

Je repars avec la magnifique Thapioca, la figurine qui me manquait en Aurlocks (et que je trouvait sympa en plus mais je n'ai jamais eu l'opportunité de la gagner, c'est chose faite).

Le barbecue de midi est toujours un plaisir. L'accueil est toujours aussi chaleureux et je me suis bien marré lors des trajets avec mes trois coéquipiers.

Mention spéciale à Vince qui remonte le niveau de Championnet figurines avec sa superbe quatorzième place (Laerthis est 27e, L'Enchanteur 26e).

 

A bientôt Sartrouville. Il faut que j'annule une malédiction péruvienne que quelqu'un a lancé sur mes dés.

Commenter cet article