Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sculpture, nouvelle tentative

Publié le

Bonjour internet,

 

Et un nouveau post parlant de sculpture. Je m'étais fixé comme objectif de démarrer une nouvelle faction pour Warmachine / Hordes en partant d'un jeu de mots pourri sur les warcasters / warcastors...

Bref, l'idée était de me faire des figurines de castor pour les jouer en tant que séides. Et voici donc la seconde figurine que j'ai sculptée dans ce cadre.

J'avais déjà réalisé un petit castor qui me servira de Bull Snapper.

Cette fois, je change de niveau en m'en prenant au warlock, en scuptant mon propre warcastor, un proxy de Barnabas. Il lui fallait, un air méchant, une grosse arme et de quoi ressembler à un castor. Pour donner une ambiance un peu sympa à la faction et sortir du cadre un peu vaudouisant des figurines officielles, je me lance dans un style amérindien.

Côté technique, j'ai ramé un peu avec les proportions avec un premier essai de figurine beaucoup trop maigre. un autre souci sur les mains et les yeux qui sont complexes à réaliser. Pour m'en sortir, j'ai utilisé des méthodes qui m'ont été exposées et présentées par Mohand, en particulier sur l'ajout de matière et je me suis rendu compte d'un truc dont il ne m'avait pas parlé et qui maintenant me semble couler de source. Partir sur une sculpture sans avoir un dessin assez précis des différents éléments de la figurine mène droit dans le mur. On ne peut pas se contenter de quelques schémas simple, il faut une image précise. Du coup, j'ai appris des trucs en sculptant celui-là.

En revanche, je me suis bien amusé sur les plumes, la tête de castor et quelques détails amusants, comme le pagne.

L'arme géante vient d'une figurine ogre mélangée avec un bout de bâton skaven, parce que je n'avais aucune idée de la façon de faire le bois d'une arme et d'y ajouter un bout de pierre cohérent.

 

J'espère qu'il vous plaira, le prochain sera le poulpe géant et une fois que le battlegroup sera terminé, je me lancerai dans la peinture.

Voir les commentaires

Vacances!

Publié le

Bonjour internet,

je donne peu de nouvelles ces-temps-ci parce que je suis en vacances et que mon emploi du temps y est beaucoup plus chargé qu'à l'ordinaire. Madame MJOF et moi adorons les sorties, musées et restos, bref on s'occupe bien.

Au programme, depuis deux semaines, visite d'Etretat (j'ai pris deux magnifiques coups de soleil à cause d'un t-shirt aux manches plus courtes que d'habitude qui m'ont laissé des marques de bronzage étonnantes), visite d'Orleans (très joli mais un peu morne), de Rouen (c'était une re-visite pour moi, j'y ai vécu presque un an), et trois jours à Lyon (super agréable et on n'a pas eu le temps de tout voir).

Musée des Confluences à Lyon.

Lyon

Un musée des effets spéciaux vraiment excellent

Rouen

Spéciale Kesitem!

Orleans. Pendant une journée, j'ai eu envie d'une armée de la Confrérie pour Kings of War (des bretonniens pour battle)

Des idées de décors et de peinture

 

Au programme de la dernière semaine, un aniversaire chez un ami puis le Louvre (on a eu deux invitations), Saint Denis et du théâtre.

Je me suis remis à la sculpture donc il va falloir attendre pour avoir de nouvelles infos, je suis lent.

Voir les commentaires

Bixo wars!

Publié le

Bonjour internet,

 

aujourd'hui, je te présente mes fameuses figurines de "Nosers" une fois peints.

C'était un projet sympa et je vais les utiliser dans un space hulk like finalement. Il me reste juste à sculpter des petits éléments de jeu (un chat pour le CAT et peut être des blips maisons).

Les "gentils" humains.

Les "méchants" aliens. Peints vite fait mais ils sont moins détaillés que les humains.

Je me suis beaucoup amusé pour la peinture du lieutenant Wipley et son chat ainsi que sur le Predator. Le predator a été peint de façon sérieuse. Il ressort bien mieux que n'importe lequel des autres. Mais c'est mon petit chouchou.

Les socles transparents sont destinés à utiliser les figurines dans des sections de corridors préimprimés. Ca rend beaucoup mieux que du socle vert.

Voir les commentaires

Gotham by Night

Publié le

Bonjour internet,

 

Attention, dans ce message, il y a un coup de gueule, un peu long. Il est en rouge pour ceux qui n'ont pas envie de lire ça et pour ceux qui se foutent de ma vie et veulent seulement lire ça.

 

Hier j'ai participé à mon deuxième tournoi Batmann à Uchronies (le dernier était il y a un moment quand même). J'avais un peu laché le jeu de vue et j'étais particulièrement rouillé au niveau des règles (et ma faction n'est pas foutue de traverser une table en moins de quatre tours).

Ca fait plaisir de ressortir des figs qui trainent dans le placard, même pour un tournoi.

Les tables étaient super jolies et ont fait des envieux parmi les gens qui passaient.

Dix joueurs venant parfois de loin (un corse et trois nordistes en plus des franciliens, carrément pas mal) et qui avaient souvent un niveau nettement supérieur au mien. Pour preuve, je ne savais même pas que certaines bandes avaient des objectifs spéciaux et des stratégies réservées. J'ignorais que certaines figurines volaient (là, mes petits jokers qui ont du mal à courir plus de 24 cm peuvent pleurer) et certaines capacités m'étaient inconnues.

 

Je sors des figurines basiques, que je n'ai pas jouées depuis longtemps (ma dernière partie batman en fait) : Le Joker Heath Ledger, Scarecrow, clown au couteau, clown au bouclier, auguste, contre auguste et ringmaster. Pas de tireurs sauf le joker, une vitesse de 2 pour tout le monde et des armes de corps à corps allant du coup de poing à la hache (qui s'est avérée inutile dans deux parties, bizarrement, ce clown touchait mais ne blessait pas... Stupide).

 

Léger coup de gueule (Morikun, tu veux bien me prêter ton napalm?) à l'encontre de Knight Models qui édite le jeu. Au départ, tout était beau, les règles à télécharger intégralement et librement sur leur site, à côté des fiches de faction et des marqueurs, dans une section dédiée. Aujourd'hui, le livre de règles est payant et les règles ne sont plus téléchargeables gratuitement. Donc, si on n'achète pas le supplément, on ignore tout de ces règles et c'est saoulant. OK, leur boulot c'est de vendre des trucs. Mais ils ont une super collection de figurines sur leurs étalages, pourquoi en rajouter en vendant un bouquin à tout prix. Un pdf sans les images suffirait à la plupart des joueurs et pour moi le prix est franchement un frein à la motivation pour continuer dans ces genre de jeu. Fin de la parenthèse.

 

Première partie, le Lapin, joueur Joker du nord. Il a traduit les règles  pour le forum (je n'avais pas vu que quelqu'un s'y était mis, vu que j'avais fait une trad complète il y a deux ans).

Je ne sais plus jouer, il faut que je réaprenne presque tout. Mais les règles reviennent assez vite et je retrouve quelques coups bas faciles à placer. Ca finit après une heure trente de jeu et seulement trois tours sur une égalité. Partie un peu frustrante à cause du manque de temps, on n'a pas pu se rentrer plus dedans (mais ça m'a permis une égalité à la limite).

 

Deuxième adversaire, Skeff, venant de Corse (ça fait un gros voyage pour un tournoi quand même). Il joue double face, que je n'avais jamais affronté. C'est une bande plus sérieuse que la mienne au tir, mais au corps à corps, je devrais m'en sortir et j'ai l'avantage d'avoir une bande de tricksters qui peuvent créer la surprise. C'était sans compter sur le scénario. Déploiement en coins de table et pour rejoindre l'autre côté (un des objectifs), il faut traverser l'énorme no man's land du milieu. Mission très périlleuse pour nos deux gangs. Affrontement au centre. Le combat est assez violent. Quelques ratés de ma part (Double Face survit à un point de santé près quand le Joker s'en est pris à lui, dommage pour moi). Je perds de huit ou dix points (je ne sais plus). Fin de partie, encore une fois au timer. Et pourtant on avait commencé en avance. J'aurai bien aimé jouer le tour de plus pour grapiller les points de la mort d'Harvey Dent (il était au sol, aux pieds du jokers qui avait tous ses points de santé, j'avais la main et Harvey n'avait plus qu'un jeton de santé).

Partie très plaisante ceci dit grâce à un adversaire sympa.

 

Troisième partie, Karlus et ses forces de l'ordre. Un autre joueur qui avait fait le déplacement du nord.

Ma partie préférée, malgré la grosse raclée (45 à 15, putain de batsignal complètement abusé. Bon je perdais sans cette saleté de batsignal, c'est vrai, mais ça a creusé un écart irrécupérable). Mon adversaire et moi sommes déployés très proches. A portée de ses nombreuses armes de tir en fait. Et il faut nous croiser pour marquer des points. Curieusement, je n'ai qu'une perte et mon adversaire joue les objectifs. Comme mes objectifs ne rapportent pas énormément, je me mets en tête de tabasser les porteurs d'uniforme. Et je dois reconnaître qu'à ce petit jeu, quand je sors des jets pas trop pourris (le rignmaster s'est ridiculisé en échouant à porter le dernier coup à un mec au sol sur quatre attaques), la bande du joer, avec ses nombreuses attaques provoquant des dégâts mortels, peut être excellente. En tous cas pour taper sur des fonctionnaires.

Vraiment ma partie préférée.

 

Dernière partie, Deathstroke et quatre prisonniers de base. Alors pour être franc, autant j'aime la parodie de Deadstroke qu'est Deadpool, autant je trouve que Deathstroke est un gros gignol sans intérêt. Mais passons sur le fluff.

La mission nous oblige à placer des objectifs dans un carré sur un bord de table et nous démarrons à l'autre bout de la table, chacun de son côté. Ca part mal, mes figurines sont en fauteuil roulant, il a un acrobate capable de commencer la partie très loin de sa zone de départ. Premier tour, il tient un objectif et commence à marquer des points. Je le sentais en fait.

La partie est assez violente avec un Deathstroke bondissant mais je trouve que je m'en sors plutôt bien en sauvant le Joker de justesse gràce à son lot de compétences (Trickster et Luck en fait, sans la première, j'aurai du choisir en début de tour, là, pas de réflexion, je joue la défense). J'ai eu beaucoup de mal à blesser ses figurines (jets de dés pourris, en particulier le clown à la hache qui n'a jamais blessé personne alors qu'il touchait toujours à trois dés... crétin).

Défaite un peu frustrante parce que j'étais dans un scénario où je ne pouvais rien faire. Placer un mec dans les égouts pour sortir près de l'objectif fait perdre deux tours à la figurine, et en deux tours, Deathstroke marque beaucoup de points.

Mon adversaire était cool, on se battait pour la cuiller en bois, en fin de journée ça détend.

 

Résultat du tournoi, dernier. Sans grosse surprise je pense. L'organisation était plutôt pas mal à part un souci de gestion du temps, mais rien de bien grave, j'ai vu pire en tournoi battle). et un gros coup de coeur pour les tables magnifiques et pour le choix des lots. Franchement beau boulot.

pour vous faire baver d'ailleurs, je suis reparti avec ceci :

Jaloux hein?

Voir les commentaires

Guildball - Premier tournoi

Publié le

Bonjour internet

aujourd'hui avait lieu un tournoi guildball, peut être le plus gros jamais organisé. En quelque sorte la coupe de France de Guildball, organisée par l'équipe Du Beau Jeu (allez voir leur site, il y a plein d'infos sur le jeu dessus).

Pour les lecteurs qui ne connaissent pas (Gauthier, tu lis là?), guldball est un jeu de sport fantastique (plutôt steampunk en fait), avec des équipes globalement composées d'humains qui s'affrontent pour mettre un ballon dans un goal, de forme circulaire de l'autre côté du terrain. Et tous les coups ou presque sont permis. Coups de pelle, pieds, morsures, magie...

Je joue la guilde des Morticians (les croque-morts en bon français) et je n'avais jusqu'ici joué qu'une partie de démo avec Billy the Kid en mode trois contre trois. Pour me faciliter les choses, j'ai relu les règles hier soir seulement en raison d'une semaine un peu chargée. Bref, j'étais à la ramasse.

Mais c'est un tournoi, on se motive et on montre ce qu'on sait faire (dans mon cas, pas grand chose en fait).

Premier match, Somnyfer, un joueur Brewer, très sympa qui m'a permis de me mettre dans les règles. Evidemment, je n'ai pas le niveau, mais grâce à la composition de mon équipe, je peux faire deux trois surprises intéressantes. Je finis par marquer un but (quatre points), mais perds six joueurs, assez pour perdre la partie (12 à 4, aie).

Le Brewer est solide et violent.

 

Deuxième ronde, Stiffler, un joueur Ingénieur. Là, ça se passe très bien pour moi, même si je meurs de chaud. Je réussis à gérer mes combinaisons comme il faut. Obulus + Bonesaw marquent deux buts, je perds deux figurines mais le cumul de marqueur brûlure et saignement achèvent deux adversaires. Je gagne 12 à 4. Cool

Je pense qu'il y a plein de bonnes combinaisons dans cette faction, mais mon adversaire a vite baissé les bras et m'a un peu laissé faire. En un sens tant mieux.

 

Troisième ronde, après le repas, je fais moins de photos, un joueur Union, débutant aussi (globalement). Il joue assez dur mais oublie complètement Mist, son spécialiste du ballon. Je marque un premier but, puis, un petit miracle, il me laisse le temps de replacer la combinaison Obulus + Bonesaw, j'en marque un second. Par contre, il fait un carnage et gagne à la violence 12 à 8. Je sens que je commence à voir quelque chose dans ce jeu.

Faction bien violente, j'ai eu très mal. Je vais peut être intégrer Mist à mon équipe la prochaine fois pour son potentiel de jeu de balle.

 

Dernière partie, Giov, joueur Maçon. Son équipe est jolie, mais j'ai un peu peur de ne pas avoir le niveau. Début de partie, j'engage, le ballon ne va pas loin, Bonesaw le récupère. Je l'utilise pour lancer le ballon vers l'arrière et début du tour deux, une mélée se forme au centre où je n'ai clairement pas le dessus. En revanche, la combinaison Bonesaw + Obulus fonctionne à nouveau et je marque un premier puis un second but rapidement. Mon adversaire se reprend, envoie un joueur en échappée et marque (le premier but que j'encaisse dans ce tournoi, je crois que j'ai une super défense en fait). La mélée du centre continue et à un moment, Mist au centre a le ballon. Obulus en prend le contrôle, la force à faire une passe vers lui et se barre avec la balle. Il est loin de tout le monde, prêt à marquer et...rate. Lamentablement (si je réussissais, je gagnais 12 à 8). Mon adversaire achève mes joueurs en douceur (enfin, la douceur d'une brique) et je perds 12 à 8 (encore). A deux doigts de gagner celle-là. J'y ai cru.

Faction ultra solide. Je ne lui ai RIEN fait, à part lui piquer la balle et l'agacer. Par contre, c'est la partie que j'ai préférée pour le côté bien tendu et intéressant jusqu'au bout.

 

D'autres photos de parties autour de moi.

 

Les équipes que j'ai pris le temps de photographier

Au final, j'ai passé une bonne journée, je finis 9e sur 14 et c'est carrément pas mal. Et surtout, je suis bien motivé pour jouer à nouveau et peut être même obtenir un meilleur classement.

Voir les commentaires

Aliens Vs Espagna!!!

Publié le

Hola Internet!

 

Aujourd'hui, je dois te parler d'un projet indiegogo qui me tient à coeur. Mais pour celà, remontons un peu dans le passé.

Nous sommes en janvier 2013, Indiegogo propose un financement participatif pour aider un sculpteur indépendant qui se lance dans la fabrication d'une gamme de figurines humoristiques inspirées d'alien.

J'adore alien, je ne peux pas passer à côté de ça.

Je participe et la fin de la campagne est prévue pour juin 2013, livraison dans la foulée. Cool.

 

Mais là les ennuis ont démarré. Problèmes de sculpture, de matériel, de fondeur, puis de second fondeur, puis de livraison, puis de stockage, puis d'expédition vers l'étranger (le sculpteur est en Espagne).

Bref, il y a quelques semaines, je n'y croyais plus, d'autant plus que je ne parle pas un mot d'espagnol et que la communication avec le sculpteur n'a pas été évidente.

 

Et ce soir, miracle, dans la boîte aux lettres, un colis arrivant directement d'Espagne!!!

Le colis est lourd mais ne fait pas gling gling quand on le déplace. Persuadé que ce n'est pas de l'anthrax, je l'ouvre - je suis naïf.

Oh, des figurines humoristiques basées sur l'univers d'alien!

Quinze aliens et leur "Big Mama" (C'était le nom qui a été donné à la reine sur le financement, je ne parle pas espagnol, impossible de vous le traduire).

Quinze marines (dont deux avec tronçonneuses, on ne m'enlèvera pas de l'esprit que c'est un peu con pour affronter des aliens spécialistes du corps à corps d'utiliser une tronçonneuse plutôt qu'un lance-flammes) et leur Armotretto (un dread en fait).

Les personnages spéciaux. Markus à gauche, le Yaya hunter, le Lieutenant Wipey et son chat, le Space Marine et l'alien plus gros (mais sans nom).

Le Space Marine. Il a plutôt la classe avec son épée énergétique.

Le Yaya Hunter (Predator évidemment), ma seconde figurine préférée du lot. Jaime bien le dynamisme de ce personnage et il a vraiment du style.

Le lieutenant Wipley, qui m'a fait craquer sur ce projet. Les plus malins me diront "mais pourquoi en avoir commandé autant pour une figurine que tu apprécies? Je leur répondrai que je suis un figuriniste.

 

Les figurines ont pas mal d'options et de diversité dans les poses, et les moulages sont vraiment corrects. Un seul regret, l'échelle. Je les imaginais plus grands que ça, c'est une sorte de 20mm un peu batard. Tant pis on fera avec.

 

Par contre, comme je le disais plus haut, je les ai commandés en janvier 2013. Et depuis, j'ai complètement oublié ce que je comptais en faire.

Voir les commentaires

SAGA, C'est plus fort que toi

Publié le

Bonjour internet

Hier, j'ai mis la touche finale à ma petite bande de Gallois pour le jeu SAGA.

J'ai choisi cette faction pour sa capacité à jouer de façon vicieuse et j'ai mis un peu l'historicité de côté pour la peinture des figurines.

La bande est peinte à la lasure Army Painter. Ca va tellement plus vite pour les grosses bandes comme ça.

 

Le Seigneur Ostwaldt le Lièvre de Caerdid.

Lui est peint entièrement à la main, avec des techniques propres, pas de lasure. Tous les boucliers sont peints à main levée. Pour la blague, il est peint aux couleurs de Perceval dans Kaamelott. Quand à son nom, c'est le hasard qui m'a guidé vers Ostwaldt. Le lièvre de Caerdid est venu naturellement, une de mes peluches en forme de lapin s'appelant Oswald...

 

Les Hearthguards, dont les boucliers peuvent rappeler des souvenirs à quelques uns d'entre vous.

Toujours à la lasure. Certains symboles ont été rapides à peindre, celui des Blood Angels en revanche est extrèmement pénible à faire.

 

A bientôt pour un compte rendu de tournoi

Voir les commentaires

Finale Warmachine / Hordes

Publié le

Bonjour internet,

 

Hier a eu lieu la finale tant attendue de Warmachine / Hordes du club. Enfin, des deux pires joueurs du club, MrSkunk et moi.

En vrai, on avait joué il y a quelques temps et c'était l'occasion d'une bonne revanche. C'était aussi l'occasion de jouer une dernière fois en V2, vu que je n'ai pas encore reçu mes cartes V3.

 

Je sors encore une fois ma liste Cygnar basée sur les ours en peluche et Mr Skunk utilise ses ménithes, dirigés par Kreoss (1ere version). Tirage de scénario aléatoire, on prend le numéro 6, je me déploie et joue en premier.

L'objectif de la partie est de contrôler deux zones en bord de table en même temps à partir du tour trois. Sinon assassinat de caster, ça fonctionne bien aussi.

Je déploie mon battlegroup sur ma gauche, puis Mr Skunk déploie presque toute sa bande bien au centre, j'avance mes unités de fantassins sur la droite, près du second objectif.

Oui internet, tu as bien vu, j'ai ressorti le tapis de Seigneur de Guerre pour l'occasion. C'est plutôt pas mal de le reprendre. Techiquement, la rivière a été considérée comme un simple ruisseau.

Début de partie, on avance mollement. Je place bêtement des tireurs derrière un mur trop haut pour qu'ils voient quelque chose, MrSkunk fait pareil et on se trouve bêtes tous les deux. Il faut reconnaître que notre niveau de crétinerie a été élevé au tour 1.

Tour deux, les choses sérieuseuse commencent doucement. Quelques tirs échangés, une victime et un point de dégâts sur un jack de ménoth, je perds ma mitrailleuse.

Les ménothiens (putain, mais comment on les appele?) s'approchent.

Kreoss se planque derrière une cabine téléphonique étrange. Il est resté calme et a appelé le docteur.

Tour trois, je commence par Brisbane qui déclare son feat et englobe toute la faction adverse, sauf les guerriers de gauche (Les Bastions?).

J'endommage lourdement ses jacks et élimine toute son infanterie légère (choeur de Menoth et les Exemplar Errants.

Tour trois de Menoth, il se venge en éliminant les deux tiers de mes fusiliers.

Son jack léger charge Brisbane et lui enlève 11 points de santé (aie) d'un bon coup de hallebarde. Puis Kreoss utilise ses sorts et laisse le caster Cygnar avec trois pauvres points de santé. J'ai eu très chaud et très peur.

Cellel-là est floue mais j'avais chaud.

Le jack lourd au fond n'a pas charge parce que ses armes n'étaient plus opérationnelles. Reste une grande question, pourquoi Kreoss n'a-t-il pas utilisé son feat à ce moment? Avec toute ma faction au sol, il éliminait mon warcaster à coup sûr.

Tour quatre

Brisbane fait le tour du jack léger et l'élimine avec quatre points de focus. Enfin, c'est ce que j'airai voulu faire. Mais suite à deux jets de dés médiocres, je rate l'élimination du jack qui m'a fait tant de mal.

En revanche, le Triumph et l'Avenger se placent pour cibler Kreoss et délivrent chacun un tir monstrueux (jet pour touché boosté et jet pour endommager sur un Kreoss sans Focus restant). Le pauvre caster Métotien a été atomisé proprement. Mais de justesse.

 

Courte victoire pour le Cygnar (moi en fait), mais je suis passé à deux doigs de la défaite infamante.

 

Merci MrSKunk pour cette partie, la prochaine fois, Feat avant de charger mon caster.

 

Voir les commentaires

le cadeau de la Visite des 10000!

Publié le

Bonjour internet

Il y a quelques jours j'inaugurais la nouvelle rubrique la Cuisine du Hobbit et je faisais gagner à un de mes lecteurs un petit cadeau. Aujourd'hui, je vais te réveler comment j'ai fabriqué ce cadeau.

D'abord, la grosse question est : mais c'est quoi comme cadeau? La réponse est simple, des cookies au chocolat noir.

L'autre question. Mais qui a gagné? Facile, un certain Morikun, Gardien du Temple de son état.

La dernière question. Mais quelle est donc cette fameuse recette? Assieds toi et lis :

 

Pour une quinzaine de cookies (autrement dit, si tu as plein de potes, tu doubles les doses)

- 85 g beurre à faire ramollir un peu avant la préparation proprement dite (en été, le sortir du frigo un quart d'heure avant de démarrer, en hiver, c'est plus long)

- 1 oeuf


- 85 g de sucre
- Essence de vanille ou 1 sachet de sucre vanillé (pour cette fois, j'ai utilisé de la vanille de la Réunion, de la vraie, que j'ai pilée moi-même et mélangée au sucre directement. Le sachet de sucre vanillé fonctionne aussi bien et c'est plus simple à utiliser).

Sur cette photo, on voit la vanille pilée dans le sucre. Sinon, le sucre est de couleur Skull White et la vanille en sachet aussi.

 

- 150 g de farine


- 100 g de chocolat noir à couper en tous petits copeaux.

Pour ce faire, il te faut un couteau de Space Marine (pas un truc d'elfette, un vrai couteau à viande), et taille directement dans le chocolat des tranches de 1 mm de large environ, que tu couperas en petits morceaux inégaux plus tard. Attention, il faut appuyer assez fort.


- 1 cuillère à café de sel

pas de photo de ça. Désolé.


- 1 cuillère à café de levure chimique. S'il y a un peu plus ce n'est pas dramatique, mais c'est mieux si on fait attention à cette étape.

 

Tu as tout réuni? Cool, on démarre.

D'abord, tu vas mettre 75 grammes de beurre dans un saladier et beurrer légèrement les plaques de cuisson qui te serviront à faire cuire les cookies avec les 10 grammes restants (pour éviter que ça attache, parce que sinon, ta femme va te massacrer).

Ajouter le sucre

L'oeuf entier, la vanille et mélanger le tout.

Je vois une question au fond, oui, Monsieur Kesitem? Effectivement, pour l'oeuf, on enlève la coquille et on ne laisse que le blanc et le jaune. Oui Monsieur Kesitem, ce n'est pas tout à fait jaune, c'est plus orangé.

Ca donne ça une fois mélangé. Pas d'inquiétude si ce n'est pas très joli.

 

Faire préchauffer le four à 180 degrés, chaleur tournante. Pourquoi seulement maintenant? Parce que le temps de mélanger et de me relire, ton four sera bien assez chaud. En réalité, il faut cinq - dix minutes de préchauffage.

 

Ajouter petit à petit la farine mélangée à la levure, le sel et le chocolat coupé en petits morceaux.

Ca c'est la farine avec le sel et le chocolat en copeaux.

Qu'on mélange à l'autre mixture pour donner ceci.

Pour faciliter le mélange, il faut faire ça à la cuiller. Avec les doigts ça colle, merci Monsieur Whispe. Avec un fouet c'est pénible. Il faut mélanger deux trois minutes pour arriver à un résultat convenable.

Pour former les cookies, il faut une grosse cuiller (mode expert : une cuiller à soupe).

On remplit bien la cuiller (1-1,5 cm au dessus de l'acier environ pour avoir assez).

La photo floue du jour. Mais tu as déjà essayé de photographier et cuisiner en même temps?

 

Et on dépose délicatement (avec le doigt cette fois si tu veux Whispe) sur la plaque de cuisson).

On va former plusieurs petits tas de pate espacés de quelques centimètres (un pouce entre chaque c'est bien).

 

On met au four 10 minutes (Le conseil de Sam le Jardinier : surtout pas plus de douze minutes, sinon tu fais sonner le détecteur de fumée de ton appartement).

Et quand on les sort, on obtient ceci.

Reste le moment le plus délicat, annoncer à sa femme que les cookies ne sont pas pour elle mais pour un mec à Bordeaux...

 

Et le prix de tout ça?

Pour une quinzaine de beaux cookies, sachant que la farine ne s'achète pas par 150g mais par sachet d'un kilo et que les oeufs se vendent par six au minimum, après quelques divisions, on arrive au prix de 1.54 euros.

 

Bon appétit Maître Morikun (j'espère que la poste ne maltraitera pas trop le colis. Au pire, j'en referrai et je descendrai exprès à Bordeaux avec).

Merci d'avoir participé.

 

Voir les commentaires

In my opinion

Publié le

Hello Internet

 

I do not usually talk politics here (well, I never did while I have soooo much to say...), but today I'm upset.

The last time I was so disapointed was in April 2002 when the fascists reached the last turn of the presidential poll in France (against - stupid - conservative).

And the worst is that I could have done nothing.

Honestly, British people, you made a huge mistake. In less than a few year, your way of life will reach the level of Bangladesh and nobody will ever care.

And when you will start thinking, it will be really too late.

 

So I've got something to propose to the smart British people : If you want to leave because your whole country (well, half of it, but it is huge anyway), do not hesitate, come in France, or anywhere in Europe, we have plenty of place.

In exchange, I've got a list of people that could come and stay forever on your lonely island.

 

Good luck

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>